Les personnages au temps suspendus d’Anne-Sophie Casagrande

 

Anne-Sophie Casagrande, une artiste plurielle : La musique, la danse et les arts plastiques l’habitent au quotidien . Les deux premiers domaines l'amèneront à les pratiquer professionnellement à l'institut Jaques-Dalcroze à Genève, elle y enseigne la rythmique, le piano la danse et la chorégraphie .

Quant au troisième, après avoir obtenu une maturité artistique visuelle, elle s'initie à la fabrication de marionnettes à fils, qui nourrissent depuis plus de vingt-cinq ans son jardin secret, en puisant dans son imaginaire archétypal .

Elle matérialise tantôt la Reine de la Nuit, dominatrice, tantôt l’insatiable Pinocchio en passant pas la douce Ophélie…au gré des univers oniriques qui l’inspirent .

Ses personnages de grande taille (plus d’un mètre) ne sont pas destinés au spectacle, malgré un système d’articulations leur permettant de changer de poses, ils sont davantage à considérer comme les interlocuteurs tacites qui vous invitent à rêver .

Dessin, sculpture, modelage, peinture, couture, coiffure, maquillage, bijouterie, broderie sont autant de techniques nécessaires à leur fabrication .

S’il est vrai que la marionnette est un art essentiellement destiné aux enfants, Anne-Sophie Casagrande s’adresse également à un public plus large, ses créatures reflétant l’expression de sentiments humains parfois complexes et ambigus, mais jamais caricaturaux .

Elle transmet son savoir à quelques privilégiés, les encourageant à révéler cet être intérieur

Elle enrichit sa collection au rythme de deux à trois créations par années, celles-ci exigeant des dizaines d’heures de travail, et se compose actuellement d’une trentaine de pièces destinées à être exposées, dont certaines pièces sont également proposées à la vente .