FEDORA

Marionnette à fils,  par Anne-Sophie CASAGRANDE (2008)

 

Femme américaine incarnant l’esprit «Flappers»: Jeunes femmes blanches émancipées, défiant les préceptes et remontrances de leurs aînés, associées souvent aux bars clandestins, où les jeunes filles pouvaient danser seules ou ensemble, sur les musiques de Charleston, qui étaient alors considérées tout à fait comme immorales et provocatrices.

Les belles s'habillaient pour sortir, dîner, danser et dépenser leur argent.

Avec une silhouette longiligne, la femme éprouve la souplesse et l’aisance du vêtement, la pureté des lignes alliée à la préciosité des effets décoratifs révélait tout un jeu de lumières, renforcée par des lamés, dentelles métalliques et franges, des satins et mousselines brodés de perles, pierreries, plumes et strass.

Le grand jeu étant de suggérer la nudité grâce à des étoffes transparentes appliquées de façon stratégique, des franges de soie, et des perles de verres.